Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Message  Simulacra le Ven 18 Juil 2008 - 12:23

Lundi 14 Juillet Concert de Lumio

Lumio, lumio... (prononcez loumiou avec un accent sur le premier ou et en prononcent à peine le deuxième)... Mais c'est Corse ça Lumio!

En effet, pour faire plus corse que ce petit village, il faut s'y prendre tôt.

Idéalement situé, surplombant Calvi, Lumio est un de ces petits villages pytoresques... enfin petit, c'est un véritable village avec son église, son café ou le propriétaire et les habitués, tous corses, se remémorent leurs parties de chasse, dons les photos sont accrochés au mur, devant une bonne Pietra (la bierre du pays) et un peu de cochonaille, mais aussi ses petites ruelles pittoresques, et bien sur, ses petits chanteurs parisiens, depuis longtemps adopté par les Corses comme étant du pays!

Car c'est dans se charmant petit village, qui s'est réunis pratiquement en entier avec quelques touristes sur la place de l'église que se sont produits les PCAIF en ce jour de fête nationale. (Oui, même en Corse, on fête la fête, avec feux d'artifice et tout.

Bref, en se promenant de bonne heure dans le village, on pouvait entendre au loin des petits chanteurs s'amusant à faire la balance, et comme ca porte bien, tout le village a pu profiter de cette répétition, avec son lot de belle choses... pas forcément reprises plus tard dans la soirée.

On pouvait donc entendre des chants comme The piper, la planète amour, Isabelle, Jésus révolution, l'oiseau (!!!) gare au loup, quand les hommes vivront d'amour, non non rien a changé, l'homme qui n'avait pas de maison et même la mélodie de Merci dieu Merci..

Ne compter pas sur moi pour vous dire qui chantait quoi hein, j'étais bien trop loin et plus en train d'admirer l'architecture locale que d'écouter cette répétition générale.

Puis après un sandwich corse, il fût l'heure de se rendre au spectacle!

Qui dit petit village dit peu de place, et pourtant, les organisateurs se sont donnés du mal pour monter une belle scène sur le parvis de l'église, ou ont pu prendre place les petits chanteurs, l'orchestre se retrouvant sur le coté, avec Vianey et sa batterie en haut de quelques marches.

Le village s'est déplacé tout entier, il n'y avait pas une place assise de libre, et les retardataires étaient obligés de s'installer sur le petit muret, surplombant la mer.

Les petits chanteurs, après avoir mangé, sont aller se changer dans l'église, et peut être que l'aura mystique couplet au soleil leur est monté à la tête, mais ils n'ont eu cesse de chanter des chants religieux tout en se préparant, le public relégué à l'extérieur écoutant attentivement.

Cela permis même à Jean Louis de faire une blague quand il est sorti de l'église en s'adressant au public « aaaaah, mais vous étiez là... mais le concert, c'était à l'intérieur, qu'est ce que vous faisiez! » Bien entendu, il expliqua que ses petits protégés ne faisaient que se chauffer la voix, puis, il s'installa bien confortablement au deuxième rang pour à la fois les encouragés et les admirer.

De mon côté, j'achetais un programme à Alan, qui passant devant moi s'arrêta et me demanda « tu m'en prends un? »

Enfin, le concert pu commencer! Un concert un peu spécial car... sans entracte (et donc avec la seule tenue du départ, sans changement), car en effet, il y avait le feu d'artifice de Calvi, visible de Lumio à 23h, et Jean tenait à ce que tout le monde puisse le regarder. Un programme dense, mais peut être un peu plus court que d'habitude, mais cela devait se jouer à un ou deux chants.

- L'homme qui n'avait pas de maison

Cétait mon aaaaaaaaamiiiiiiiii. Oui, Thomas et Clement ont des amis et le font savoir, merci pour eux;

- The piper

On ne présente plus le joueur de pipeau d'abbacadabra, ici Aymard, naturellement. (Et dansons tous avec luiiiiii)

- Aimer à perdre la raison

Non, Françis-Gaël ne la perd pas la raison, loin de là, mais comme tous les soirs, il a déclaré son amour au peuple corse.

- Qui peut dire ou va le vent

Toujours le même trio que ces derniers jours, Florian, Louis et Alan..Et pour une fois, je laisse ma place de commentateur à ma voisine, Corse pur souche, qui a eu tout au long de la soirée les bons mots pour décrire la scène.

En effet, quand Florian s'est approché de la scène, elle a sortit « haaaaa, le tout petit » on aurait dit qu'elle était tombé sur une bonne confiserie sucrée dans un magasin vu la douceur de sa voix.

Et à la fin du chant, en parlant à son amie aussi sur place « Oh, c'est mignon, surtout celui du bout la bas (florian), ses yeux pétillaient »

Je tiens à préciser au père de Florian, si par le plus grand des hasards il lit ses lignes que ce ne sont PAS mes commentaires, mais ceux du public corse, et quand le public corse parle, on se tait et on écoute.
- La planète amour

Thomas pour une reprise d'abbacadabra, toujours à la poursuite du vol de la colombe.

- Allons danser

Jean une fois de plus introduisit se chant en parlant de la dette que ses petits chanteurs devront supporter (sauf si par acte de lâcheté, ils la transmettent eux aussi à leur enfant, mais la, on est mal barré pense Jean tout haut)

Et donc Cliff et Clement, avec ses petits tours sur lui même à chaque « et allons danseeer » et le public, chaut bouillant, bat des mains, et encore une fois, je laisse ma voisine faire le petit commentaire : « Ils chantent drôlement bien »

- Tous les enfants chantent avec moi

Jean veut que sa chauffe et demande au publi de suivre Thomas, il n' pas eu besoin de le répéter deux fois. Rarement public fût aussi chaud à ce moment du spectacle que celui de lumio. Et puis, une fois encore, je laisse ma voisine commenter la chanson.

« Oh oui, super! Et les grands derrières, ils s'amusent comme des fous »

L'hymne à l'amour

Si il faut faire fondre un public, la recette est simple, une pincé de Laurent, un zeste de grand classique de la chanson française, une poudrée d'émotion et... un faible son de cloche qui a, bien que cela n'était pas prévu à l'origine, divinement bien accompagné laurent sur les premières notes de cette chanson.

Il n'en fallait pas plus pour une ovation méritée, qui fait toujours plaisir à Laurent (on devine un petit sourire quand il repose le micro) et bien sur à Jean, si fier de son groupe et du bonheur qu'il propage. (Et j'en ai assez de prendre des photos toujours flou à ce moment parce que je tremble, c'est pas possible, jvais pas en avoir une seule de net à présenter au papa si ca continue!)

Ave Maria

Toujours pas de soliste pour ce chant d'aznavour... ou si, une 50ène vue l'armonie de l'ensemble, la force des voix d'hommes et la pureté des voix d'enfant... Etant donné que le concert était sur le parvi d'une église, Jean a décidé de faire ce chant, « en hommage au très haut ». Et ba celui qui est perché au dela des nuages, si il suit un peu les concerts, il a bien de la chance!

- Le mendiant de l'amour

Retour sur terre après le religieux, faut bien parler un peu sousous à ce moment du concert, on introduit le mendiant, et Jean demande naturellement : « Il fait quoi le mendiant, hein hein hein? »

Et ma très chère voisine de répondre à s'en casser la voix « la quêêêête, il fait la quête!

Alan s'est donc mis à la tache pour cette chanson, et puis, une fois encore, je laisse parler la dame « Ah bein bravo, ils sont super »

Si elle pouvait venir aux autres concerts, ca m'arrangerai, elle a toujours le bon mot.

Ensuite, pas d'entracte donc, pour le feu d'artifice.

Jean présente son groupe, qui est, on le rappelle, une association sans soutient (religieux ou autre).

- Aux arbres citoyens

Comme il n'y a pas eu d'entracte, tout le monde est resté en tenue de première partie, même Cliff et Aymard, qui, même si ils n'avaient pas la « tenue » Yannick Noah, ont de plus en plus l'esprit et s'amusent de plus en plus entre chorégraphie et mimiques. A noté un petit problème Micro pour Aymard sur ses premières phrase qu'il a su très discrètement et efficacement par un petit geste signaler le problème à la technique, et il fallait vraiment avoir l'oeil et connaître la chanson pour s'en rendre compte.

Puis Jean a repris la parole pour introduire un peu de chant « poppys », il commença à chanté et fût tout de suite repris par le public.

- Love, Lioubov, amour

A ce stade du concert, sans doue charmé par le bruit, des gens arrivaient encore grossir les rangs du public, pour écouter Thomas et Laurent donc (Elyais ayant considérablement changé de voix, ne semble plus en état de la faire).
Liberté!

Comme pour aller plus vite pour le feu d'artifice, les quelques chansons entre Love et Liberté ont été zappé (d'habitude, par rapport au programme, on en a une sur les trois entre Mr Walt Disney, Au nom de l'amour et Non ne criez pas) et donc, ce sont les mêmes que précédemment, c'est à dire Thomas et Laurent, qui, après un moment d'hésitation, sont restés sur scène pour le chant de la liberté.

- Isabelle, je t'aime

Juste avant la chanson, jean fait un petit rapprochement avec l'ile maurice, ou plutot, un éloignement, vu comment il a vanté les charmes de l'Ile de beauté, pour conclure par un « ce qu'ils ont été capable de faire à Saint Louis (c'est à dire reprendre isabelle en choeur), les gens de lumio vont bien en être capable?

Et en effet, le public était bien présent pour accompagner thibault, qui bien souvent, ajustait les gestes aux paroles, par exemple en se tournant vers ses copains au moment de « à mes bon copains du lycée »

- Gare au loup

Retour d'abbacadabra, de Clement et Thomas L. avec toujours autant de gestuelle et de punch, et une assez bonne complicité entre les solistes, Clement montrant Thomas au moment de prononcer « danse comme Mickael Jackson », son compère s'exécutant avec un petit pas dons il a le secret.

- Des chansons pop

Aymard et Elyais, dons la voix colle bien à cette chanson maintenant qu'elle a évolué... Sinon, que dire a part que les petits chanteurs se lâchent toujours tous au niveau chorégraphie, et que rare sont les chansons sans gestes, et comme c'est de coutume pour les chansons pop, ca bouge, que dis-je, ca vie!

Enfin, le moment des chants corses... Alors la, ma voisine, elle ne parle plus, elle chante, et u moment d'annoncer canta, elle lache un sonore « aaaah, canta », comme si elle n'attendait que ca depuis trois ans. (Attendez, on me signale dans l'oreillette que... oui, en effet, elle n'attendait que ca depuis trois ans!)

Sinon, on ne change pas une formule qui gagne, Thibault Laurent Aymard Vincent Jean Louis, toujours les petits rires, et toujours un public aux anges, qui chante, chante, chante...Cantaaaaaaa, cantaaaaaaa, cantaaaaaa


- Liberta

Pas de soliste pour cette chanson d'enfant, et comme à son habitude, Jean fait chanter le public, enfin, il n'a pas besoin de faire grand chose, le public étant de lui même partant dès qu'il y a une sonorité corse!

- Dio vi Salve Regina

Le public n'en pouvait déjà plus d'émotion, quand Jean l'a terminé... C'est debout que religieusement le public a reprit en coeur ce chant que tout le monde, sur place, connaissait.

- Quand les hommes vivront d'amour;

Cliff et Francis Gaël. Après la corse, le Quebec... et les corses ne sont pas si nationalistes que ca, tient, pour preuve, je laisse le mot de la fin à ma voisine « Oh qu'elle est belle cette chanson! »


Et voilà, il ne reste plus à Jean qu'a remercier les organisateurs qui ont fait un très bon travail... et... rien...

En effet, on ne sait pas ce qu'il s'est passé, mais le public est resté quelques secondes sans rien dire (qu'est ce qu'il est sage ce public!) et Jean fût obligé de lâcher, telle une boutade : Bon, et puisque vous le demandez tous hein, non non rien a changé »

Clement, Cyprien, Thomas L, rien de neuf, je tiens quand même à signaler que la voix de cyprien va assez bien sur ce chant et qu'il se débrouille très bien.

Ensuite, et bien, le feux d'artifice commençait, c'était donc la fin du spectacle pour le public local, qui pourtant, cette fois ci, hurlait à tus-tête « une autre, une autre », surtout ma voisine, mais c'était déjà trop tard, les petits chanteurs étaient déjà tous agglutinés sur le muret de pierre pour essayer d'apercevoir calvi, pendant que l'orchestre jouait un petit morceau.

Et voilà donc comme c'est terminé ce concert, encore une fois magnifique.


Dernière édition par Simulacra le Ven 18 Juil 2008 - 14:58, édité 1 fois
avatar
Simulacra

Nombre de messages : 2868
Age : 29
Localisation : Ici ou d'ailleurs
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Message  Maximilien le Ven 18 Juil 2008 - 13:34

Ca devait etre chouette.

Et le feu d'artifices ?

Moi j'en ai vu un : celui de mon village.
Un seul artificier, qui a su nous maintenir en haleine pendant 25 minutes (si si, les fusées lancées une par une, avec 1 minutes d'intervalle entre chaque).
On rigole pas, c'est la fierté du village, juste avant DJ-paykor qui vomissait sur ses platines. Rolling Eyes
avatar
Maximilien

Nombre de messages : 427
Age : 30
Localisation : Lorient - Bretagne
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pano-boutique.com/boutique/lorient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Message  tropifan le Ven 18 Juil 2008 - 14:12

L´ambiance était donc super sympa, c´est souvent le cas dans les petits villages car les gens se connaissent. Encore un concert auquel j´aurais aimé assister. A celui de L´Île Rousse aussi. Dans 3 ans peut-être Very Happy

tropifan

Nombre de messages : 2375
Localisation : Equateur
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Message  Hover le Ven 18 Juil 2008 - 15:07

Du très bon résumé made in simulacra. Comme toujours on s'y croirait. C'est vivant, c'est drôle. Le peuple corse à l'air vraiment sympa. Dommage que le cout de la traversé en ferry ma arrêté net pour venir voir les PCAIF. En tout cas merci simu pour les résumés........Que dit je. Les récits pittoresque de la troupe des PCAIF Very Happy
avatar
Hover

Nombre de messages : 548
Age : 34
Localisation : Lamotte beuvron (41)
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Message  Nicolas le Ven 18 Juil 2008 - 18:28

Merci Simulacra pour ce nouveau compte rendu off. Vivant, sympathique, original : je trouve que ton nouveau "plus" qui consiste à reprendre les réactions spontanées des spectateurs autour de toi, fera aussi plaisir aux membres de la Chorale.

Nicolas
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 25/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournée Corse Lumio 14/07/2008

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum