Le Français tel qu'on le parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Français tel qu'on le parle

Message  tropifan le Mer 18 Mai 2016 - 14:12

Ayant vécu 30 ans à l'étranger, j'ai été quelque peu surpris à mon retour par certains mots ou expressions à la mode, tellement à la mode qu'ils deviennent lassants... ou prêtent à sourire.




A tout seigneur tout honneur, commençons par Sa Majesté « en fait » . En fait il semble qu' une phrase ne soit plus intelligible si elle ne comporte pas ces deux petits mots qui sont donc en fait la clé du français tel qu'on le parle aujourd'hui. Les parents ne doivent pas s'étonner si leur petit garçon déclare, du haut de ses trois ans : « En fait j'aime pas les épinards, je préfère les frites en fait ! »




Je confesse que je suis assez agacé par voilà qui ne sert plus à présenter une personne, une chose ou une explication, mais est utilisé comme « muletilla », en espagnol « une petite béquille », c'est à dire un tic de langage sur lequel on s'appuie et qui permet de réfléchir à la suite de la phrase. Hier soir, au cours d'un hommage à un sportif qui quitte Villeneuve, un autre joueur a prononcé 15 fois voilà en moins de deux minutes d'un petit discours par ailleurs fort sympathique.




Une autre « muletilla » réservée à des professionnels, c'est le eh bien des journalistes de télévision. En reportage en direct bien sûr, quand ils ne peuvent pas lire le prompteur. Vous me direz que ce n'est pas plus mal que le regretté euh. C'est vrai, mais à condition de ne pas abuser de ces eh bien, car je m'amuse à les compter et certains de ces professionnels, imprudents, font du trois eh bien/minute, risquant ainsi l'accident... d'être redirigés vers la presse écrite.




Mais que ferions-nous sans eux, ces courageux journalistes de télévision qui décryptent pour nous les informations ? Au temps de ma jeunesse on analysait, on commentait, on expliquait ; les seuls spécialistes du décryptage étaient alors les agents secrets et les conseillers d'ambassade. Que s'est-il donc passé ? Les politiciens sont-ils devenus si retors qu'ils cryptent leurs actions et déclarations ? Ou bien les journalistes-décrypteurs nous prennent-ils pour des imbéciles incapables de comprendre sans leur aide précieuse? C'est plus probable.




« Vous ne postez jamais de selfie sur Facebook ? » m'a demandé un jeune. Un selfie qu'ès aquo ? me suis-je interrogé en occitan ( c'est, avec les jurons, à peu près la seule chose qui me reste de cette belle langue que j'entendais parfois quand j'étais gamin).

« C'est quoi cette bête ? » lui ai-je répondu. J'ai dû beaucoup baisser dans son estime mais il a consenti à me l'expliquer. Je crois que j'ai compris le principe. Mais faire des selfies, non merci, je ne suis pas assez photogénique. Et importuner une personne, célèbre ou pas, en lui proposant de faire un selfie avec moi, encore moins !




Maintenant une expression fréquente sur les terrains de sport : on ne lâche rien !

Allez les gars, ne lâchez rien ! Perplexe la première fois que j'ai entendu ça, j'ai fini par comprendre que c'est le contraire de tout donner. Si un commentateur dit ou écrit que les joueurs ont tout donné, c'est le meilleur des compliments. On peut donner le meilleur de soi même, on peut donner toute son énergie, ça se comprend. Mais on ne lâche rien ! Que pourrait-on bien lâcher ? Je n'ai pas encore trouvé. Si vous savez, soyez gentil de me le dire.




Maintenant quelques mots à la mode en commençant par forcément qui n'est pas forcément utilisé à mauvais escient. D'ailleurs je l'aime bien cet adverbe, ou plutôt je l'aimais bien, je le trouvais élégant. Mais il a été tellement galvaudé, placé dans tant de phrases où l'on se demande ce qu'il fait là, qu'il a forcément perdu beaucoup de sa... force.




Par contre je n'aime pas du tout le mot suivant, je le trouve même répugnant et je vais aller me laver les mains après l'avoir écrit : candidater ! Quelle horreur ! Pour une fois, l'Académie française, toujours en retard d'un métro, mérite ma reconnaissance. Elle écrit : « On n'avocate pas, on ne lauréate pas, on se gardera de candidater ». Et de donner quelques synonymes qui évitent de maltraiter la langue de Molière : postuler, être candidat à, poser sa candidature.

Si j'ajoute le verbe adhérer, est-ce que vous adhérez ? Je trouve ce mot collant comme les gens dont on dit qu'ils sont un peu pot de colle, ou alors je pense aux heures de colle des collégiens. Au sens figuré, je croyais ingénument qu'on ne peut adhérer qu'à un club, un parti ou un syndicat. Mais j'ai découvert que maintenant, si on adhère, c'est tout simplement qu'on est d'accord.





Je terminerai par deux néologismes, le premier faisant allusion au supposé déclin de la France, à sa perte d'influence dans le monde : le déclinisme. Je me garderai bien de dire si je pense que notre pays est en perte de vitesse par rapport à ses voisins. Ce qui est sûr, c'est que ce nouveau mot serait mieux employé en parlant de ma situation financière actuelle et de mon état de santé. Mais à tout prendre, mieux vaut souffrir de déclinisme que de la nouvelle épidémie qui fait des ravages, principalement dans la jeunesse, en attaquant le cerveau des malheureux qui en sont affectés et en provoquant des dégâts peut-être incurables, le complotisme.


Dernière édition par tropifan le Sam 21 Mai 2016 - 16:22, édité 3 fois

tropifan

Nombre de messages : 2380
Localisation : Equateur
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  Thérèse le Jeu 19 Mai 2016 - 9:14

et s'il n'y avait que ces mots là, mon pauvre Tropi, si tu comptes tous les mots anglo saxons et autres,..... peu à peu, la France perd de son identité et devient un pays grignoté par les autres
avatar
Thérèse

Nombre de messages : 1683
Age : 66
Localisation : 01
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://nantua.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  KTsering le Jeu 19 Mai 2016 - 16:06

L'important est de POSITIVER. Very Happy

KTsering

Nombre de messages : 995
Localisation : En France
Date d'inscription : 04/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : Le français tel qu'on le parle

Message  Marion76 le Jeu 19 Mai 2016 - 18:16

Au lycée on dit tout le temps "genre", ça veut dire par exemple. 
Mes parents se moquent de moi quand je parle et que je l'utilise 3 fois dans la même phrase.
En y réfléchissant bien, si je parle avec un étranger et qu'au beau milieu de ma phrase je dis "genre", je pense qu'il ne vas pas comprendre...
Il y a des tics de langage comme celui-ci qui n'existent que chez les ados, quelqu'un saurait expliquer pourquoi ?

Marion76

Nombre de messages : 97
Age : 18
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 28/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  KTsering le Jeu 19 Mai 2016 - 18:30

Je n'ai pas d'explication à proposer, mais j'aurais tendance à dire que chaque groupe social, tous âges et milieux confondus, a, sinon des tics de langage, du moins des conventions linguistiques.
Par exemple, dans les discours politiques, certains mots révèlent l'appartenance à tel ou tel parti - à condition de savoir "décrypter", comme ne dirait pas Tropifan. Laughing

KTsering

Nombre de messages : 995
Localisation : En France
Date d'inscription : 04/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : Le français tel qu'on le parle

Message  Marion76 le Jeu 19 Mai 2016 - 18:40

C'est quand même fou de se dire qu'on habite le même pays et qu'on parle la même langue mais que notre façon de parler est si différente (je ne parle pas des langues régionales comme le cauchois chez moi Razz)

Marion76

Nombre de messages : 97
Age : 18
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 28/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  KTsering le Jeu 19 Mai 2016 - 19:29

Pas de panique : il existe quand même un français standard, commun à l'ensemble du territoire (depuis pas si longtemps que ça). Very Happy
 
De même que la tenue vestimentaire, le vocabulaire est une manière bien pratique d'afficher son appartenance à un groupe.
Et puis, il est naturel qu'un groupe qui se considère opprimé par un autre (jeunes/vieux ; prisonniers/matons)  mette au point un lexique pour communiquer sans être compris de "l'ennemi" ou de "l'étranger".

KTsering

Nombre de messages : 995
Localisation : En France
Date d'inscription : 04/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  tropifan le Ven 20 Mai 2016 - 6:48

KTsering a écrit:L'important est de POSITIVER. Very Happy

C'est bien vrai, mais qu'il est difficile de positiver par les temps qui courent !


Dernière édition par tropifan le Ven 20 Mai 2016 - 7:01, édité 2 fois

tropifan

Nombre de messages : 2380
Localisation : Equateur
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  tropifan le Ven 20 Mai 2016 - 7:00

Marion76 a écrit:Au lycée on dit tout le temps "genre", ça veut dire par exemple. 

Je ne sais pas si c'est un langage spécifique de ton lycée, ou si c'est généralisé parmi les jeunes, mais je ne l'ai jamais entendu. Par contre, il me semble que c'est une simplification de l'expression "dans le genre de" qui est parfois utilisée à la place de "par exemple". Et son emploi, répété comme tu le dis, doit être un effet de mode dans ton lycée.

tropifan

Nombre de messages : 2380
Localisation : Equateur
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : Le Français tel qu'on le parle

Message  INDO85 le Ven 20 Mai 2016 - 13:54

Les langues se transforment et évoluent au cours du temps, on va pas se mettre à parler

le grec ancien, le messapien ou le samogitien, en quelques siècles la moitié des langues

ont déjà disparu,  et comme la citation de Driss Chraïbi au sujet du latin "Le latin n'est pas

une langue marrante. D'ailleurs elle en est morte." Smile + Sad
avatar
INDO85

Nombre de messages : 394
Age : 60
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 19/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : Le français tel qu'on le parle

Message  Marion76 le Ven 20 Mai 2016 - 19:37

Ce n'est pas seulement dans mon lycée parce que je crois avoir entendu mes cousins le dire quand on s'est vu à Noël et ils viennent de.... Haute-Marne (moi de Seine-Maritime) donc je pense que dans certains groupes de jeunes on dit ça. Peut-être que même chez les PCA les ados le disent  Laughing

Marion76

Nombre de messages : 97
Age : 18
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 28/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  KTsering le Ven 20 Mai 2016 - 20:27

J'ai entendu plusieurs de mes neveux et surtout nièces (génération moins de 25 ans) user et abuser de "genre", inséré à des endroits surprenants au milieu d'énoncés, ou seul, un peu comme une exclamation.

D'après le contexte, j'avais plutôt compris quelque chose comme "comme si", "ben voyons, cad en français "ancien" : "il/elle prétend" (mensongèrement)

Exemples :
Genre il parle russe.
Il dit qu'il joue de la guitare... Genre !

Exemple dans un dialogue
Soliste : J'ai assuré.
Interlocuteur sceptique et/ou moqueur :  Genre (= Ben voyons!)


Dernière édition par KTsering le Sam 21 Mai 2016 - 12:09, édité 1 fois

KTsering

Nombre de messages : 995
Localisation : En France
Date d'inscription : 04/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  tropifan le Ven 20 Mai 2016 - 22:02

KTsering a écrit:J'ai entendu plusieurs de mes neveux et surtout nièces (génération moins de 25 ans) user et abuser de "genre", inséré à des endroits surprenants au milieu d'énoncés, ou seul, un peu comme une exclamation.

D'après le contexte, j'avais plutôt compris quelque chose comme "comme si", "ben voyons, cad en français "ancien" : "il/elle prétend" (mensongèrement)

Exemples :
Genre il parle russe.
Il dit qu'il joue de la guitare... Genre !

Exemple dans un dialogue
Soliste : J'ai assuré.
Interlocuteur sceptique :  Genre (= Ben voyons!)
Intéressant ! Apparemment ce n'est pas arrivé jusque dans le Sud-Ouest, du moins parmi les jeunes que je connais

tropifan

Nombre de messages : 2380
Localisation : Equateur
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : Le français tel qu'on le parle

Message  Marion76 le Sam 21 Mai 2016 - 9:02

C'est exactement comme ça qu'on "utilise" le "genre", c'est sûrement une passe

Marion76

Nombre de messages : 97
Age : 18
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 28/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le français tel qu'on le parle

Message  noelle1 le Sam 21 Mai 2016 - 16:48

Bonsoir les Amis,

J'ai suivi vos échanges et suis tout à fait d'accord avec vous tous. "Genre" est souvent employé par les jeunes tourangeaux (à la Maîtrise aussi) ! Donc en Touraine aussi, Marion. 
Pauvre Tropifan.... 
Je n'emploierai ni "voilà", ni "en fait"  : ce qui "choque" c'est que ces expressions sont employées de nombreuses fois dans une même phrase ! A très bientôt.
avatar
noelle1

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://noele.lemarie@sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Français tel qu'on le parle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum